Salem a c’est Sorcières et elle sont enfin de retour avec leur saison 3

Salem saison 3

 

Salem est de retour sur WGN America avec sa saison 3.

Suite aux derniers évènements, le Diable est maintenant à Salem et compte bien en faire son Enfer dans cette nouvelle saison de la série de sorcières de WGN America si personne ne l’arrête.

Ces 13 nouveaux épisodes promettent sans aucun doute de mettre encore plus les habitants de cette ville puritaine à l’épreuve.

Les sorcières ont donc réussit à accomplir leur plan, mais cela a de lourdes conséquences qui risque de donner le jour à des alliances et des évènements contre nature.

SalemSynopsis : En 1685, John Alden fuit le puritanisme de Salem et part en guerre contre les Indiens, espérant retrouver rapidement sa bien-aimée, Mary Sibley.

Sept ans plus tard, il revient à Salem et découvre une ville dominée par la peur des sorcières.

Son ambiance fantastique, provocante et oppressante, mêlant sang, sexe, et surnaturel, en fait de ce point de vue, une série mâture et sans concessions, l’éloignant néanmoins de la véracité historique.
Malgré un pilote un peu lent et flou, le show parvient au fil des épisodes à créer du mystère autour du rassemblement des sorcières et des ambitions qui les animent.
De même, la bataille biblique entre les Puritains qui défendent les lois du Dieu tout puissant, et ces sorcières avides de pouvoir, apportent leur lot d’injustices, de violences, et d’exécutions sommaires.

Certaines scènes malmènent la rétine, comme cette jeune femme possédée qui désigne, tel un chien renifleur, la sorcière de son doigt vengeur en vociférant : « The Witch !».

On est bien loin de l’humour ou de la fantaisie des Grimm !

Dès l’affiche façon Hannibal et son trailer, Salem annonce clairement son ambition de se rapprocher davantage de « Coven » d’American Horror Story.

Enfin pour moi c’est un vrai régale j’ai pu voir la série sur Netflix qui est la meilleur chaine pour moi français.

Cette ambiance gothique envoûtante est indéniablement le point fort de la série; pour le reste, la réalisation assez noire, la photographie sublime et glauque à souhaits, les costumes, l’époque et le générique d’ouverture à la Marilyn Manson, (Cupid carries a gun composée avec Tyler Bates) suffisent à créer un univers délicieusement macabre.
Salem

cette création fantastique d’Adam Simon et de Brannon Braga (scénariste de Star Trek : Générations et Star Trek : Premier Contact), qui nous plonge au cœur de la jeune Amérique puritaine du XVIIème siècle.

Dans la petite ville mythique du Massachussetts, des femmes sont accusées d’avoir pactisé avec le diable, et sont condamnées pour sorcellerie puis pendues ou brûlées au bûcher.

Tout un programme…




 

 




Laisser un commentaire